Bertrand Meunier n’est ni photojournaliste, ni photoreporter. Pourtant, il a couvert de nombreux territoires en tensions. Depuis la fin des années 1990, il  élabore d’amples séries photographiques auscultant d’une manière frontale mais sensible les territoires au sein desquels il s’immerge, travaillant toujours sur des projets longs. De l’Asie, au Proche-Orient, jusqu’en Amérique du Sud, il a toujours assumé sa part de subjectivité. Si ses photographies devaient accompagner des articles lors des nombreuses commandes qu’il a pu effectuer, elles n’ont jamais répondu aux codes de la presse. Sur le terrain, Bertrand Meunier a toujours regardé de côté, allant chercher le hors-champ qui l'attirait plutôt que ce qu’on attendait de lui, préférant l’allégorie à l’image spectaculaire. 

Grâce à la résidence photographique Les nouvelles oubliées proposée par rn7, Bertrand Meunier est invité à ré-explorer ses archives. Il a décidé naturellement de revenir sur cette période de commandes et de la revisiter de manière fictionnelle. L'objectif de ce travail de résidence qu'il a choisi de nommer JE CRUS VOIR CET AUTRE CHOSE, est de chercher à comprendre comment ces temps contraints furent finalement féconds, et comment, malgré les attentes de ses commanditaires, il a réussi à garder et développer son regard d'auteur. Résistant  de l’image, il a su conserver le recul nécessaire pour ne pas tomber dans le tourbillon infernal de la fabrique de l'information. Un positionnement qui nécessite une vigilance accrue de tout instant, y compris a posteriori, lors de cet exercice proposé par rn7.  

 

A partir de la matière photographique prélevée dans le réel de ces conflits internationaux, il souhaite aujourd'hui raconter poétiquement la violence du monde. Convaincu que cette violence est intemporelle, qu'elle est la même aujourd'hui que ce qu'elle était il y a quinze ans, il tente d'en rendre compte par la construction de séquences narratives, s’extrayant de toute logique géographique.

Empreint de littérature et de cinéma, sa photographie s'attache à la lumière, aux matières, aux corps dans l'espace, et au silence éloquent du medium. Le minimalisme des photographies choisies et leur décontextualisation déplacent le propos vers un nouveau genre que l’on pourrait qualifier de fiction documentaire, s’attachant à déconstruire un discours pour faire naître un film intérieur à partir de ses rushs photographiques. 

 

“ Ce mensonge d’une « vérité » photographique, il m’a fallu du temps pour le comprendre et l’assumer. On se regarde donc en photographiant. Miroir réflexif de ma personnalité, l’appareil photographique m’a accompagné pour, pellicules après pellicules, me donner à penser ce que je suis. (...)Reprendre cette histoire personnelle, ce long cheminement et parfois ces errances chaotiques sera un autre voyage ou plutôt une manière de vider son sac, de faire le « point », d’écrire mon histoire, cette fiction rêvée. » Bertrand Meunier

Les nouvelles oubliées
avec Bertrand Meunier

  • Facebook - Black Circle
© Bertrand Meunier _ Tendance Floue
© Bertrand Meunier _ Tendance Floue

press to zoom
© Bertrand Meunier _ Tendance Floue
© Bertrand Meunier _ Tendance Floue

press to zoom
1/1
BM-PREF_region_Auvergne_Rhone_Alpes_RVB.
2_REGION.tif
3_DROME_bleu.jpg
logotf.jpg
Logo-CaePRISME4.png